Spintank

Depuis que nous avons ouvert notre appel pour participer aux premiers pas du Tank, vous avez été très nombreux à nous faire signe. Aujourd’hui, notre campagne Ulule est financée et Le Tank fera ses premiers pas dans 40 jours. La construction continue.

Votre place : continuez à pré-réserver !

Notre campagne Ulule s’est terminée hier. L’objectif est atteint, et les derniers chanceux ont pu profiter d’une place pour 1, 5 ou plus de jours encore, à un tarif réduit de -30% à -15%. A 40 jours de notre emménagement, au milieu des travaux, ces coups de pouces, ces réservations, cette confirmation qu’on est en mouvement est essentielle. Merci aux dizaines d’entre vous qui nous ont fait signe !

Et si vous avez manqué le coche et souhaitez pré-réserver votre place au Tank, rendez-vous maintenant sur spintank.fr/le-tank.

Plus qu’un mois de travaux.

Les travaux ont démarré début septembre, et là, fin octobre, ça commence vraiment à prendre forme. 1.000 mètres carrés à transformer en un lieu idéal pour créer en moins de trois mois, c’est un défi. Et on est en passe de le remporter.

Dans l’immeuble, nous avons imaginé un tiers-lieu dans le tiers-lieux. Un endroit de rencontres, collaborations, échanges. Un lieu où l’on fait des rencontres au hasard, à chaque étage. C’est un menuisier génial qui le construit, dans des bois simples, au rez-de-chaussée du 22bis. Il a déjà construit deux des 5 étages qui comporteront ces formes bizarres qui permettront échange ou concentration, bulles d’air et sorties du bureau traditionnel. Encore trois étages à terminer.

DSC_0542

Notre salle du dernier étage est presque terminée. Il manque un bon coup de peinture et quelques aménagements clés, comme notre mur coulissant de panneaux Velleda, inspirés de la d.school de Stanford. On confirme : ce sera vraiment une salle géniale, unique à Paris pour organiser un atelier de créativité, un hackathon, un barcamp ou un petit déjeuner de presse.

Il y a des photos sur notre Tumblr.

Pourquoi ça va être grand ?

Ceux qui sont venus nous rendre visite lors de nos meetups nous ont confirmé notre intuition des premières visites du lieu : c’est grand, clair, beau. Unique à Paris dans son équilibre et son architecture. 1.000 m² et 100 personnes, c’est la bonne taille.

Photo Meetup Le Tank

Mais ce que nous voulons en faire, c’est plus qu’un beau lieu, dans un bel immeuble, dans un chouette quartier jusqu’ici un peu trop dépourvu en lieux collaboratifs. Nous voulons en faire le lieu idéal pour créer à Paris. C’est une ambition que nous prenons au sérieux. Créer, ça suppose aujourd’hui un mélange de concentration solitaire et d’inspirations, de collaborations, de rencontres inspirantes.

Pour concevoir le lieu, nous sommes allés chercher dans la variété des espaces fous et joyeux dans les marges du numérique. Les endroits où se mêlent les talents et d’où émergent les projets ambitieux. Où a été créé Makerbot ? À Noisebridge. Où a été créé Tattly, ou Teuxdeux ? À Studiomates. Et à quel endroit du MIT se sont lancés les projets les plus fous et créatifs, bien avant leur Medialab ? Au building 20. Où est-ce que naissent chaque jour une dizaine de projets fous à Stanford ? À la d.school. Avant de nous lancer dans la conception du Tank, nous avons visité ces lieux qui inspirent, et beaucoup d’autres, des espaces de coworking, des makerspaces à New York, Berlin, Barcelone, Bruxelles, et Paris, bien sûr.

La leçon que nous en avons tirée est claire : les meilleurs espaces pour créer sont ceux qui laissent un champ large à la projection des idées de ceux qui s’y réunissent. L’espace doit être appropriable, assez brut, avec assez de confort pour imaginer, la grande variété des modes de réunion. Pas de marbre et d’orchidées bien posées. Des bois bruts, des murs sur lesquels on peut écrire, dans un univers beau, lumineux, modulable. Vraiment, venez-voir. C’est vraiment ça.

L’autre leçon que nous avons tirée de ces visites, de ces rencontres, c’est l’esprit qui se dégage des lieux où l’on crée de belles choses, sur fond de numérique. Cet esprit est ce mélange d’ambition et de bienveillance. Celui qu’on trouve chez Noisebridge, où le sourire de Mitch Altman illumine tout. Celui qu’on sent, perceptible, à Studiomates, où un concentré des meilleurs designers de Brooklyn déjeune très simplement ensemble une fois par semaine, et invente au fil d’une discussion la plus belle app de gestion de todolist. C’est cet esprit qu’on sent déjà perceptible lors de nos visites. Il va continuer.

DSC_0528

C’est difficile de parler d’un lieu en construction. Et l’essentiel n’est pas le lieu : ce sera la vie qui s’y développe. Et ça, on peut le dire : ça va être grand. On a ouvert en quelques semaines des dizaines de pistes d’événements, du plus fou au plus gros. On a déjà reçu 200 prises de contacts et 70 confirmations et réservations, de designers, d’éditeurs, d’innovateurs, de graphistes, de développeurs, de consultants, d’entrepreneurs, de journalistes et de producteurs.

Il ne manque que vous : contactez-nous, venez-voir. Et pré-réservez ! 

Le Tank ouvre en décembre en version Bêta. En janvier plein pôt.

A vous de dire : j’en ai fait partie.
Travaux RDC - Le Tank